Qu'est-ce qu'une éclipse de Lune

Éclipse lunaire :

 

Définition :

 

On parle d'éclipse lunaire quand la Lune se trouve dans l'ombre de la Terre. Pour cela il faut que la Lune soit pleine et que la Terre, son satellite et le Soleil soient alignés ou proches de l'être.

 

 

À quoi ressemble une éclipse de Lune ?

 

 

Une éclipse lunaire se produit lorsque l’ombre de la Terre se projette sur la Lune. Deux conditions sont requises pour que cela arrive. D’abord, la Lune doit être pleine, c'est-à-dire que, par rapport au Soleil, la Lune doit se trouver juste derrière la Terre. Toutefois, comme le plan orbital de la Lune est incliné de 5° par rapport au plan orbital de la Terre (l'écliptique), la plupart des pleines lunes se produisent quand la Lune est au Nord ou au Sud de l'ombre de la Terre. Ensuite, une deuxième condition pour qu'une éclipse lunaire advienne est que la Lune doit être à proximité d'un des deux points d'intersection que son orbite fait avec l'écliptique. Ces deux points nodaux sont appelés respectivement nœud ascendant lunaire et nœud descendant lunaire.



Chaque année il y a au moins une ou deux éclipses lunaires.

L'ombre terrestre peut être décomposée en deux parties distinctes : l'ombre et la pénombre. Dans l'ombre, il n'y a pas de rayonnement solaire direct. Toutefois, du fait de l'importance du diamètre angulaire du Soleil, l'éclairement solaire est partiellement arrêté dans la partie externe de l'ombre terrestre que l'on nomme pénombre.

Une éclipse pénombrale se produit quand la Lune traverse la pénombre de la Terre. La pénombre ne provoque aucun obscurcissement notable de la surface lunaire, pourtant certaines personnes affirment qu'elle jaunit un peu. Certaines éclipses pénombrales sont totales, durant lesquelles la Lune se trouve entièrement dans la zone de pénombre de la Terre. Les éclipses totales pénombrales sont rares, et quand elles se produisent, la partie la plus proche de l'ombre peut apparaître plus sombre que le reste de la Lune.

Une éclipse lunaire partielle se produit uniquement quand une partie de la Lune entre dans l'ombre. Quand la Lune traverse complètement l'ombre terrestre, on peut observer une éclipse lunaire totale. La vitesse de la Lune à travers l'ombre est de l'ordre du kilomètre par seconde, et la totalité peut durer jusqu'à près de 107 minutes (un peu plus d'1 h 45). Néanmoins, la durée totale entre le premier et le dernier contact de la Lune avec l'ombre est beaucoup plus long (jusqu'à 6 heures). La plus longue éclipse lunaire totale sur la période allant de -1000 Av. J.-C. à 3000 Ap. J.-C. avait une durée de 1 h 47 m 14 s, et eut lieu le 31 mai 318. La distance relative de la Lune de la Terre durant une éclipse peut affecter la durée d'une éclipse. En particulier, quand la Lune est proche de son apogée (c'est-à-dire, le point le plus éloigné par rapport à la Terre sur son orbite) sa vitesse orbitale est plus lente. Le diamètre de l'ombre ne décroît pas plus avec la distance. Ainsi, une lune totalement éclipsée se produisant près de l'apogée prolongera la durée de la totalité.

Une éclipse totale se produit quand 100% du globe lunaire est plongé durant un laps de temps dans le cône d'ombre de la Terre. La Lune prend alors des teintes cuivrées, plus ou moins sombres selon l'alignement Soleil-Terre-Lune. Le 26 juin 2029 il se produira une éclipse totale centrale, c'est à dire que le Soleil, la Terre et la Lune seront parfaitement alignés. Le phénomène d'éclipse totale centrale, n'arrive qu'une fois par siècle en moyenne.





À la différence des éclipses solaires, les éclipses lunaires sont totalement inoffensives à observer à l'œil nu.

Au cours d´une éclipse totale de la Lune, les rayons lumineux passant dans l´atmosphère terrestre sont déviés par la réfraction atmosphérique et éclairent la Lune. Ce flux lumineux est plus proche au centre de la Lune et se traduit par une coloration rougeâtre, qui rappelle un peu la couleur du ciel terrestre au moment du coucher du Soleil. Les autres régions de la Lune sont peu colorées, d´une teinte généralement grise. L´aspect, les couleurs et l´intensité de l´éclairement sont très variables d´une éclipse à l´autre, ils sont imprévisibles et dépendent fortement des conditions météorologiques atmosphériques sur le terminateur terrestre (l´arc de grand cercle terrestre délimitant la surface de la Terre vue de la Lune).

L'échelle ci-dessous (l'échelle de Danjon) a été établie par André Danjon pour évaluer la luminosité résiduelle et la coloration de la Lune lors d'une telle éclipse.

L=0 : Éclipse très sombre. Lune presque invisible, particulièrement au milieu de la totalité.
L=1 : Éclipse sombre, avec coloration grise ou brunâtre. Les détails lunaires sont difficiles à discerner.
L=2 : Éclipse rouge sombre ou de couleur rouille, avec, le plus souvent, une tache très sombre au centre de l'ombre, tandis que la zone extérieure est assez claire.
L=3 : Éclipse rouge-brique. L'ombre est souvent bordée d'une zone grise ou jaune.
L=4 : Éclipse de couleur cuivre ou orange très clair. La zone extérieure est bleuâtre et très brillante.


Chaque année il y a au moins une ou deux éclipses lunaires. En connaissant la date et l'heure d'une éclipse, on peut en prévoir d'autres grâce aux cycles d'éclipses, tel que le cycle Saros. À la différence d'une éclipse solaire, qui peut être vue sur une zone très restreinte du monde, une éclipse lunaire est visible n'importe où sur la Terre dans son côté nuit. 




1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site